Photos/ Le Rif marocain d’antan

arton37843-3740d
Guerriers rifains pendant la guerre du Rif, entre 1921 et 1926.
665e8c1e95d8860df1aa0a5cc87c704b
En pays Gzenaïa, un groupe de danseuses au tambourin. Entre 1934 et 1939. © Jean Besancenot

 

e8a9702e4d98aebc812807f871d5e4c9
En pays Gzenaïa, danseuses avec leurs bijoux de tête. C’est un système de fines chaînettes d’argent fixé sur larrière de la tête par un crochet et maintenant sur les côtés d’importantes boucles d’oreilles ornées de perles de corail et de pendeloques. Les colliers de perles multicolores sont un additif aux bijoux d’argent classiques. Entre 1934 et 1939. © Jean Besancenot

Lire la Suite

Les secrets du Jardin Majorelle

les secrets du jardin majorelle

Vous viendrait-il à l’esprit de considérer un lieu où se sont déroulées des partouzes pédophiles comme un must-see ?

C’est pourtant ce qui continue de se faire avec le Jardin Majorelle qui, malgré la sombre affaire de pédophilie dans laquelle il a été impliqué, n’a pas perdu en popularité. Bien au contraire, le site est un des lieux les plus visités de Marrakech, au Maroc, avec plus de 600.000 visites par an, faisant de cet endroit un des lieux « incontournables » de la ville, au même niveau que Jemaa Al Fna ou la Koutoubia.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, contextualisons rapidement le cadre de la pédophilie et de la prostitution de mineurs au Maroc.

Lire la Suite

Diaspora : the appropriation of the Berber identity by the Arabized

tazerzit

For time a reactionary wave has seized the intellectual circles. In the Anglo-Saxon world, these followers of social struggles and victimization are called “woke”, meaning, “conscious”. Seeing absolutely a cause to be defended, many address poignant subjects, very superficially. The struggles intermingle and the appearance of a new terminology complicates the understanding of these. On social networks, African-Americans are heard and their causes become the main concerns of these “conscious” people. Discrimination, and more particularly negrophobia, is denounced. From this vocabulary described earlier, many terms, like “People Of Color” appeared.  The supporters are mostly from diasporas. Following a fairly precise pattern of victimhood, a popularization of history takes place. The aim is clear, to make history binary where the West is the oppressor, and the appreciable rest plays the role of oppressed. Today a phenomenon resulting from this movement appears in the Maghrebi diaspora : the appropriation of the Berber identity by the Arabized.

Lire la Suite

Diaspora : les arabisés et l’appropriation de l’identité berbère

tazerzit

Depuis un moment une vague réactionnaire s’empare des milieux intellectuels. Dans le monde anglo-saxon, ces adeptes des luttes sociales et de la victimisation se font appeler « woke », littéralement « conscients ». Cherchant absolument une cause à défendre, beaucoup abordent des sujets poignants, très superficiellement. Les luttes s’entremêlent et l’apparition d’une novlangue complique la compréhension de celles-ci. Sur les réseaux-sociaux, les afro-américains se font entendre et leurs causes deviennent les préoccupations principales de ces gens « conscients ». La discrimination et plus particulièrement la négrophobie, y est dénoncée. De ce vocabulaire décrit plus tôt, beaucoup de termes sont traduits en français : « People Of Color » par exemple devient « racisé ».

Lire la Suite